Les juges de la Haute Cour ont rejeté hier soir (mardi) une pétition déposée par des Juifs demandant que le tribunal ordonne à la police de fixer un moment et un lieu où ils peuvent prier sur le mont du Temple . La pétition est rejetée .

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La pétition a été déposée dans un format dans lequel on a demandé à la police de déterminer officiellement par elle-même quand les juifs pourraient prier sur le mont du Temple, après avoir rejeté les pétitions dans lesquelles les pétitionnaires exigeaient certaines heures certains jours pour une telle action.

Le juge David Mintz a écrit dans le jugement que « malgré la douleur des pétitionnaires et le manque de satisfaction face à la situation dans laquelle les droits de ceux qui cherchent à prier sur le mont du Temple sont violés, il n’y a pas d’échappatoire au rejet de la pétition ».

Selon sa déclaration, << il n’y a pas de caractère déraisonnable dans la position en principe, tant qu’elle repose sur un examen à jour de la situation, selon laquelle les visiteurs ne devraient pas être autorisés à entrer sur le mont du Temple et à prier quand ils le souhaitent, par crainte de violer l’ordre public ou la sécurité publique. L’exécutif en matière de politique intérieure, étrangère et de sécurité dans laquelle ce tribunal interviendra rarement, voire pas du tout.  »

🟦 ANNONCE 🟦

Le juge Mintz a souligné que la loi fondamentale sur la nationalité ne modifie pas l’état d’équilibre entre les droits, ce qui permet à la police d’empêcher les juifs de prier sur le mont du Temple.

Les sièges des organisations du Temple attaquent la décision de la Haute Cour et ses causes, alors que selon eux la décision de la Cour est anachronique et détachée de la nouvelle réalité sur le Mont du Temple, déroutante et même scandaleuse.

«Depuis deux ans, les Juifs prient tous les jours sur le mont du Temple. En privé, en public et dans les minyanim de Shacharit et Mincha. Toujours sans signes extérieurs de prière, mais lors de prières permanentes, comme le Kaddish  » a dit Assaf Fried, porte-parole du siège de l’Organisation du Temple.

«La décision absurde montre à quel point les juges d’Israël sont détachés de la réalité et ne sont pas conscients de ce qui se passe dans le lieu le plus saint pour le peuple d’Israël. Leurs yeux sont aveuglés et comprennent la conduite et les arrangements en place.

Il a en outre été déclaré du siège des organisations du temple que si les juges étaient montés sur le mont du Temple « même si Dieu nous en préserve qu’ils n’ont pas le désir naturel de monter dans ce lieu saint, ils se seraient révoltés face aux absurdités qui prévalent. , triste de constater qu’ils n’ont pas gravi la montagne. Ce qui se passe sur le terrain n’est pas médiatisé.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News