Après une sĂ©rie d’Ă©checs dommageables, un haut responsable du renseignement iranien a perdu son emploi et un gĂ©nĂ©ral des gardiens de la rĂ©volution aurait Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Pendant plus d’une dĂ©cennie, il a Ă©tĂ© une prĂ©sence redoutĂ©e en Iran, prĂ©sidant un vaste appareil de renseignement. Il a Ă©crasĂ© la dissidence intĂ©rieure et les rivaux politiques, et a Ă©tendu les opĂ©rations secrètes au-delĂ  des frontières de l’Iran pour cibler les dissidents et les ennemis Ă  l’Ă©tranger.

Hossein Taeb, un religieux de 59 ans et chef du renseignement du puissant Corps des gardiens de la révolution islamique, semblait intouchable.

C’Ă©tait jusqu’Ă  ce qu’il soit brusquement dĂ©mis de ses fonctions la semaine dernière, victime d’une campagne incessante d’IsraĂ«l visant Ă  saper la sĂ©curitĂ© de l’Iran en ciblant ses responsables et ses sites militaires, selon des responsables et des analystes des deux pays.

Un effort iranien bâclĂ© pour cibler des citoyens israĂ©liens en Turquie, qui a provoquĂ© une crise diplomatique embarrassante avec Ankara, un alliĂ© rĂ©gional de TĂ©hĂ©ran, a finalement fait pencher la balance, selon des responsables des services de renseignement israĂ©liens informĂ©s du complot iranien qui ont requis l’anonymat pour discuter d’opĂ©rations sensibles et de renseignements. les sujets.

La destitution de M. Taeb Ă©tait une reconnaissance par TĂ©hĂ©ran que faire face Ă  la menace d’IsraĂ«l nĂ©cessitait un nouveau leadership et une rĂ©initialisation des stratĂ©gies et des protocoles, selon Mohammad Ali Abtahi, un ancien vice-prĂ©sident rĂ©formiste de l’Iran et religieux qui a Ă©tĂ© Ă©vincĂ© par les conservateurs en 2009 mais a maintenu des liens Ă©troits avec les hauts fonctionnaires.

« Les failles de sĂ©curitĂ© Ă  l’intĂ©rieur de l’Iran et la vaste portĂ©e des opĂ©rations d’IsraĂ«l ont vraiment minĂ© notre organisation de renseignement la plus puissante », a dĂ©clarĂ© M. Abtahi par tĂ©lĂ©phone depuis TĂ©hĂ©ran. « La force de notre sĂ©curitĂ© a toujours Ă©tĂ© le fondement de la RĂ©publique islamique et elle a Ă©tĂ© endommagĂ©e au cours de l’annĂ©e Ă©coulĂ©e. »

Des appels Ă  purger M. Taeb sont apparus dans un climat de mĂ©fiance croissante au sein des dirigeants iraniens après qu’un haut commandant des Gardiens de la rĂ©volution, Brig. Le gĂ©nĂ©ral Ali Nasiri a Ă©tĂ© secrètement arrĂŞtĂ© sur des allĂ©gations d’espionnage pour IsraĂ«l, selon une personne ayant des liens Ă©troits avec les hauts responsables des Gardiens de la rĂ©volution et une autre au courant de l’arrestation. Eux et d’autres responsables iraniens citĂ©s dans cet article ont demandĂ© l’anonymat parce qu’ils n’Ă©taient pas autorisĂ©s Ă  parler publiquement des discussions internes.

Les responsables de la mission iranienne auprès des Nations Unies ont dĂ©clarĂ© qu’ils n’avaient aucun commentaire immĂ©diat sur ces allĂ©gations.

La dĂ©tention du gĂ©nĂ©ral Nasiri est intervenue deux mois après l’arrestation de plusieurs dizaines d’employĂ©s du programme de dĂ©veloppement de missiles du ministère de la DĂ©fense, soupçonnĂ©s d’avoir divulguĂ© des informations militaires classifiĂ©es, y compris des plans de conception de missiles, Ă  IsraĂ«l, selon un responsable iranien familier avec le raid.

Au cours de l’annĂ©e Ă©coulĂ©e, IsraĂ«l a intensifiĂ© la portĂ©e et la frĂ©quence de ses attaques Ă  l’intĂ©rieur de l’Iran, y compris sur les sites nuclĂ©aires et militaires que l’organisation de M. Taeb Ă©tait chargĂ©e de protĂ©ger.

L’un des responsables israĂ©liens a dĂ©clarĂ© qu’une partie de la stratĂ©gie consistait Ă  exposer les Ă©checs des Gardiens de la rĂ©volution dans leur guerre secrète avec IsraĂ«l dans l’espoir que cela crĂ©erait un conflit entre les dirigeants politiques et l’establishment de la dĂ©fense et du renseignement.

Lundi, trois aciĂ©ries iraniennes, dont l’entreprise publique Khuzestan Steel, ont Ă©tĂ© touchĂ©es par une cyberattaque, forçant l’une d’entre elles Ă  arrĂŞter sa chaĂ®ne de production. Les trois usines touchĂ©es lundi sont d’importants fournisseurs d’acier des Gardiens de la rĂ©volution, selon un responsable du renseignement occidental.

Un groupe de pirates connu sous le nom de Gonjeshke Darande a revendiquĂ© la responsabilitĂ©. Le mĂŞme groupe a revendiquĂ© la responsabilitĂ© d’une autre cyberattaque en novembre qui a dĂ©sactivĂ© des stations-service Ă  travers l’Iran et qui, selon des responsables amĂ©ricains, Ă©tait liĂ©e Ă  IsraĂ«l. Les responsables israĂ©liens ont refusĂ© de confirmer la source des attaques.

Le rĂ©seau d’espionnage israĂ©lien s’est profondĂ©ment infiltrĂ© dans les rangs des cercles de sĂ©curitĂ© iraniens, ont reconnu des responsables iraniens, l’ancien ministre iranien du renseignement ayant averti l’annĂ©e dernière que les responsables devraient craindre pour leur vie, selon les mĂ©dias iraniens.

Keren Hajioff, conseiller principal du Premier ministre israĂ©lien Naftali Bennett, a dĂ©clarĂ© dans une interview que la stratĂ©gie visant l’Iran faisait partie de la doctrine de la « pieuvre » de M. Bennett.

« Cette doctrine est un changement stratĂ©gique par rapport au passĂ©, quand IsraĂ«l se concentrait sur les ‘tentacules’ par procuration de l’Iran dans toute la rĂ©gion, au Liban, en Syrie et Ă  Gaza », a-t-elle dĂ©clarĂ©. La nouvelle tactique, a-t-elle ajoutĂ©, Ă©tait « un changement de paradigme : maintenant, nous allons directement Ă  la tĂŞte ».

Des agents israĂ©liens ont perpĂ©trĂ© des assassinats avec des robots tĂ©lĂ©commandĂ©s et des fusillades au volant , ont fait voler des drones dans des installations nuclĂ©aires et de missiles sensibles , et ont enlevĂ© et interrogĂ© un agent des Gardiens de la rĂ©volution en Iran. TĂ©hĂ©ran soupçonne Ă©galement qu’IsraĂ«l a tuĂ© deux de ses scientifiques en mai.

M. Taeb a Ă©tĂ© nommĂ© Ă  la tĂŞte de l’organisation de renseignement des Gardiens de la rĂ©volution en 2009 après des troubles Ă  l’Ă©chelle nationale suite Ă  des Ă©lections prĂ©sidentielles contestĂ©es. Il avait auparavant Ă©tĂ© chef du Basij, une milice en civil connue pour attaquer et parfois tuer des manifestants.

M. Taeb a imposĂ© des rĂ©pressions systĂ©matiques avec une brutalitĂ© qui a Ă©levĂ© l’organisation de renseignement d’une obscure unitĂ© de sĂ©curitĂ© Ă  l’opĂ©ration d’espionnage la plus redoutĂ©e du pays.

Avant d'être démis de ses fonctions la semaine dernière, Hossein Taeb présidait un vaste et redoutable appareil de renseignement en Iran.

M. Taeb, un alliĂ© de confiance du guide suprĂŞme de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, a placĂ© des dirigeants de l’opposition en rĂ©sidence surveillĂ©e , dĂ©mantelĂ© de nombreux groupes de la sociĂ©tĂ© civile , arrĂŞtĂ© des militants et des binationaux et kidnappĂ© des dissidents dans les pays voisins. Lors d’au moins un incident, l’un des dissidents a Ă©tĂ© exĂ©cutĂ© après avoir Ă©tĂ© renvoyĂ© de force en Iran. Dans une vidĂ©o faisant l’Ă©loge de M. Taeb publiĂ©e par les gardiens de la rĂ©volution cette semaine, ces actions ont Ă©tĂ© citĂ©es parmi d’autres « rĂ©alisations ».

Plus rĂ©cemment, M. Taeb avait subi des pressions pour Ă©radiquer le rĂ©seau d’espions israĂ©lien en Iran et pour riposter, selon un conseiller du gouvernement et une autre personne affiliĂ©e aux Gardiens de la RĂ©volution.

Le gĂ©nĂ©ral Nasiri , qui a Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© en juin, Ă©tait commandant supĂ©rieur de l’unitĂ© de protection de l’information des gardiens de la rĂ©volution, chargĂ© de surveiller et de superviser le travail de l’organisation.

Son arrestation, combinĂ©e aux attaques rĂ©pĂ©tĂ©es d’IsraĂ«l, a Ă©branlĂ© les dirigeants de TĂ©hĂ©ran, selon les responsables iraniens au courant de la situation. Certains ont commencĂ© Ă  appeler discrètement M. Taeb Ă  dĂ©missionner ou Ă  ĂŞtre dĂ©mis de ses fonctions, ont dĂ©clarĂ© les responsables.

M. Taeb a demandé un an de plus à son poste pour remédier aux failles de sécurité, a déclaré la personne affiliée aux gardes.

Puis vint le complot visant à cibler les Israéliens en Turquie.

Le 18 juin, un responsable du renseignement israĂ©lien, qui s’est exprimĂ© sous couvert d’anonymat pour divulguer les donnĂ©es du renseignement, a dĂ©clarĂ© que le Mossad pensait que l’Iran planifiait des attaques contre des touristes et des citoyens israĂ©liens.

Le quartier gĂ©nĂ©ral du contre-terrorisme israĂ©lien a relevĂ© son alerte pour la Turquie au plus haut niveau et a dit Ă  tous les IsraĂ©liens d’Istanbul de s’enfermer dans leurs chambres d’hĂ´tel.

Le responsable du renseignement a dĂ©clarĂ© qu’IsraĂ«l avait informĂ© la Turquie et partagĂ© des informations montrant que M. Taeb Ă©tait derrière le complot, qui, selon lui, Ă©tait en reprĂ©sailles au meurtre en mai du colonel Sayad Khodayee , le commandant adjoint d’une autre unitĂ© secrète des Gardiens de la rĂ©volution.

Saeed Khatibzadeh, porte-parole du ministère iranien des Affaires Ă©trangères, a dĂ©clarĂ© la semaine dernière que les allĂ©gations d’IsraĂ«l selon lesquelles TĂ©hĂ©ran avait prĂ©vu d’attaquer des IsraĂ©liens en Turquie Ă©taient « ridicules » et « un scĂ©nario prĂ©cuit pour nuire aux relations entre deux pays musulmans ».

La Turquie a arrĂŞtĂ© cinq Iraniens et trois ressortissants turcs soupçonnĂ©s d’avoir Ă©tĂ© impliquĂ©s dans le complot, saisissant deux pistolets, deux silencieux et des documents et du matĂ©riel numĂ©rique contenant l’identitĂ© et les adresses d’individus qui seraient sur la liste des cibles, ont rapportĂ© les mĂ©dias turcs. Les autoritĂ©s turques n’ont pas rĂ©pondu aux demandes de commentaires.

M. Bennett, le Premier ministre israĂ©lien, a dĂ©clarĂ© la semaine dernière que « la coopĂ©ration se dĂ©roule Ă  tous les niveaux » avec la Turquie et a donnĂ© des rĂ©sultats. Le ministre turc des Affaires Ă©trangères, Mevlut Cavusoglu, lors d’une confĂ©rence de presse jeudi avec Yair Lapid, son homologue israĂ©lien, a dĂ©clarĂ© que la Turquie ne tolĂ©rerait pas les « règlements de comptes » et les « attentats terroristes » sur son sol.

Une alliance rĂ©gionale entre les pays arabes et IsraĂ«l s’est formĂ©e contre l’Iran, et la crise menaçait de pousser la Turquie, un alliĂ© rĂ©gional clĂ© de TĂ©hĂ©ran, plus près du camp israĂ©lien. Le ministre iranien des Affaires Ă©trangères, Hossein Amir-Abdollahian, Ă©tait en Turquie lundi pour une rencontre avec le prĂ©sident Recep Tayyip Erdogan et M. Cavusoglu pour Ă©voquer la crise.

« La Turquie a Ă©tĂ© le point de basculement pour Taeb, elle a fait passer l’Iran pour incompĂ©tent et a accru sa vulnĂ©rabilitĂ©, et ils ont finalement dĂ» se dĂ©barrasser de lui », a dĂ©clarĂ© Omid Memarian, un expert iranien de Democracy for the Arab World Now, un groupe de dĂ©fense basĂ© Ă  Washington.

Certains lĂ©gislateurs conservateurs iraniens ont dĂ©clarĂ© aux mĂ©dias que le remplacement de M. Taeb n’avait rien d’extraordinaire et que son mandat Ă©tait simplement arrivĂ© Ă  son terme. Mais l’un d’eux a tweetĂ© que la destitution de M. Taeb Ă©tait l’une des plus importantes de l’histoire de la RĂ©publique islamique.

M. Taeb a Ă©tĂ© remplacĂ© par le gĂ©nĂ©ral Mohammad Kazemi, l’actuel chef de l’unitĂ© de protection de l’information des gardiens de la rĂ©volution. M. Taeb a Ă©tĂ© mutĂ© Ă  un rĂ´le de conseiller auprès du commandant en chef des Gardiens de la rĂ©volution et non auprès de l’ayatollah Khamenei, ce qui aurait Ă©tĂ© plus typique pour l’un des proches confidents de l’ayatollah.

Samedi, l’Iran a Ă©galement remplacĂ© le chef d’une unitĂ© des Gardiens de la rĂ©volution qui assure la sĂ©curitĂ© de l’ayatollah Khamenei et de sa famille, et lundi, un nouveau chef de l’UnitĂ© d’information sur la protection des Gardiens a Ă©tĂ© annoncĂ©. D’autres remaniements des commandants supĂ©rieurs sont attendus, selon les analystes.

Hossein Dalirian, un analyste affiliĂ© aux Gardiens de la rĂ©volution, a dĂ©clarĂ© dans une interview : « Il Ă©tait nĂ©cessaire après 13 ans d’avoir un leader avec du sang neuf pour gĂ©rer les choses Ă  l’avenir.

« On s’attend Ă  ce que les activitĂ©s de sĂ©curitĂ© et de renseignement se renforcent et les ennemis de l’Iran doivent s’attendre Ă  des coups plus violents », a-t-il ajoutĂ©.

Safak Timur a contribuĂ© au reportage d’Istanbul, en Turquie.

Opérations secrètes au Moyen-Orient

Farnaz Fassihi est reporter au New York Times basĂ© Ă  New York. Auparavant, elle a Ă©tĂ© Ă©crivain principal et correspondante de guerre pour le Wall Street Journal pendant 17 ans au [email protected]

Ronen Bergman est rĂ©dacteur pour le New York Times Magazine, basĂ© Ă  Tel Aviv. Son dernier livre est « Rise and Kill First : The Secret History of Israel’s Targeted Assassinations », publiĂ© par Random House.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liĂ©es Ă  toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcĂ©ment que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, Ă©cologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel Ă  partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'AutoritĂ© palestinienne n'a jamais vraiment existĂ©...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, Ă  mort les fakes news ! Lien du site Ă  partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la sociĂ©tĂ© Alyaexpress-News qui rĂ©unit les infos de tous nos sites en mĂŞme temps : Lien du site Ă  partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrĂ©es et expliquĂ©es par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site Ă  partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaĂŻques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour Ă  des prix imbattables ! Lien du site Ă  partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi Ă  nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilitĂ© sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicitĂ© afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes tĂ©lĂ©gram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !