Dès que la nouvelle a étĂ© annoncĂ©e que Mohammad Hejazi, le commandant adjoint de la force d’Ă©lite iranienne Qods est mort d’une crise cardiaque, il y avait un scepticisme intense quant à  savoir si c’Ă©tait la vĂ©ritable cause de la mort.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Un Ă©minent Iranien a tweetĂ© que Hejazi n’est pas mort d’une crise cardiaque, mais son poste a Ă©tĂ© supprimĂ© presque immĂ©diatement.
Maintenant, Ava Today dit qu’il aurait pu ĂŞtre assassinĂ© par l’Iran – en tant qu’espion israĂ©lien prĂ©sumĂ© !
Deux sources au sein du CGRI ont dĂ©clarĂ© Ă  Avatoday que la mort de Hejazi Ă©tait suspecte dans son entourage car ils savaient qu’il Ă©tait surveillĂ© par le rĂ©gime pendant les 10 derniers jours.  
Selon l’une des sources, «le CGRI se mĂ©fiait de plusieurs de ses membres proches de Hejazi d’avoir un rĂ´le dans l’explosion de la semaine dernière sur le site nuclĂ©aire de Natanz ».
«De plus, plusieurs membres du Hezbollah libanais qui étaient des initiés israéliens étaient proches de Hejazi», ont indiqué les sources.
Si Israël recrute des agents à un niveau aussi élevé en Iran, ce serait incroyable. Et si l’Iran soupçonne seulement qu’un si grand nombre de ses hauts fonctionnaires sont vraiment des espions israéliens, c’est aussi une bonne chose.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News