Une foule au Liban a attaqué le bureau d’un chef religieux musulman sunnite dans la ville de Tripoli, dans le nord du pays, brisant des fenêtres tôt aujourd’hui, selon des informations.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

L’armée raconte qu’une foule d’hommes à moto se sont rassemblés devant le domicile du cheikh sunnite Mufti Malek al-Shaar et ont provoqué des émeutes, «profané» et détruit des biens.

La foule s’est ensuite déplacée sur la place et a jeté des bombes incendiaires sur l’arbre de Noël, l’incendiant.

L’armée affirme avoir arrêté quatre hommes et confisqué leurs motos.

🟦 ANNONCE 🟦

La violence indique que les tensions qui ont récemment saisi la capitale libanaise, Beyrouth, à propos d’une vidéo en ligne jugée offensante pour les chiites du pays se propagent à Tripoli, la deuxième ville du pays.

Mardi, la colère a débordé à Beyrouth après que la vidéo offensive a été largement diffusée en ligne, montrant un résident sunnite de Tripoli raillant contre les dirigeants des deux principaux groupes chiites du pays, le Hezbollah et Amal, et des personnalités religieuses chiites et utilisant des jurons.

Le quotidien An-Nahar affirme que les assaillants de Tripoli étaient en colère parce que le mufti sunnite, al-Shaar, avait appelé le puissant président du parlement chiite et chef d’Amal, Nabih Berri, pour s’excuser pour la vidéo.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News