Supporters of the the Shiite Hezbollah movement watch as the movement's leader Hasan Nasrallah delivers a speech on a screen in the southern Lebanese city of Nabatieh on January 12, 2020. (Photo by Mahmoud ZAYYAT / AFP)

Un article très intéressant est parue dans Middle East Eye :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Les dirigeants des groupes paramilitaires soutenus par l’Iran en Irak ont ​​convenu de mettre leurs divergences de côté et de soutenir Hadi al-Amiri en tant que nouveau président des Forces de mobilisation populaire (PMF) dans le cadre d’un plan plus large négocié par le chef du Hezbollah Hassan Nasrallah pour apaiser les tensions entre les groupes et créer une «résistance unie» aux troupes américaines dans le pays.

L’accord informel a été conclu lors d’une réunion convoquée à Beyrouth jeudi après que l’ Iran a demandé à Nasrallah d’organiser ses factions irakiennes à la suite des assassinats du général iranien Qassem Soleimani et d’Abou Mahdi al-Muhandis, le chef de facto du PMF, aux États-Unis. frappe de drones à Bagdad le 3 janvier.

… Des commandants et de hauts responsables de la plupart des factions armées pro-iraniennes les plus importantes, dont Asaib Ahl al-Haq, Kataeb Hezbollah, Kataib Jund al-Imam, Kataib Sayyid al-Shuhada et Kataib al-Imam Ali, sont arrivés à Beyrouth jeudi en réponse à l’appel de Nasrallah pour qu’ils «mettent de côté les différences» et favorisent le calme après les frappes américaines.

🟦 ANNONCE 🟦

[…] Les réunions à Beyrouth parrainées par Nasrallah «visaient à parvenir à une trêve entre ces factions», a déclaré à MEE un commandant qui était présent.

« L’Iran a demandé à Nasrallah de jouer le même rôle que Soleimani jouait en Irak jusqu’à ce que certaines décisions soient prises », a déclaré le commandant.

Ainsi, le successeur de Soleimani à la tête de la Force Quds et d’autres dirigeants iraniens n’a pas la popularité et la gravité nécessaires pour faire face à ces problèmes internes complexes mais le leader du Hezbollah, Nasrallah, en a.

Et ce n’est là qu’une des nombreuses choses auxquelles Soleimani a participé.

Cela montre que Soleimani était littéralement irremplaçable étant donné l’ampleur des choses avec lesquelles il était impliqué. Et que Khamenei ne fait pas confiance à son propre peuple pour faire un travail aussi délicat que celui-ci.

Nasrallah a juste besoin de  montrer le bout de son nez depuis son bunker …



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News