Plus tôt ce mois-ci, un jeune champion d’échecs iranien a refusé de jouer avec son homologue israélien.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Pour une fois qui n’est pas coutume, la fédération d’échecs de la FIDE a exprimé son mécontentement dans ce tweet  de son vice-président Nigel David Short:

L’Iran semble être effrayé.

Selon Radio Farda :

🟦 ANNONCE 🟦

Une série de « considérations » et de « complications financières » ont contraint la Fédération des échecs de la République islamique de ne pas dépêcher l’équipe iranienne à l’Olympiade mondiale des échecs de la jeunesse de moins de 16 ans en Turquie, a déclaré le président de la fédération.

Sans plus de précisions, Mehrdad Pahlavanzadeh a insisté dimanche 26 octobre sur le fait que la fédération internationale d’échecs (FIDE) n’avait pas éliminé l’Iran de la liste des pays concurrents, et Téhéran a volontairement décidé de ne pas participer au championnat.

Sur la base d’une « loi non écrite », il est interdit aux athlètes iraniens de concourir avec leurs homologues israéliens ou d’assister à des cérémonies de remise des médailles à leurs côtés.

Réagissant au refus de l’Iran de participer au Championnat du monde en Turquie, la FIDE a déclaré dans un communiqué que cela punirait la Fédération des échecs de la République islamique d’une manière préjudiciable pour les joueurs d’échecs iraniens.

Plus tôt ce mois-ci, la Fédération internationale de judo (FIJ) a promulgué une interdiction provisoire de l’Iran pour son refus de permettre à ses judokas de faire face à des Israéliens.

Les fédérations sportives commencent enfin à montrer une certaine objectivité…



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News