Selon le site Naharnet :

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Dimanche, le patriarche maronite Beshara al-Rahi a appelé au retrait de «tous les dépôts d’armes et d’explosifs» des zones résidentielles du Liban, à la suite de l’explosion du port de Beyrouth qui a tué des dizaines, blessé des milliers et dévasté des pans de la capitale.

«Que les autorités libanaises considèrent la catastrophe du port de Beyrouth comme une sonnette d’alarme et qu’elles attaquent tous les dépôts d’armes et d’explosifs et les entrepôts qui existent illégalement dans les quartiers résidentiels des villes et villages», a déclaré al-Rahi dans son sermon de la messe du dimanche.

«Certaines régions libanaises se sont transformées en champs d’explosifs dont on ne sait pas quand ils exploseront ou qui les fera exploser», a averti le patriarche.

🟦 ANNONCE 🟦

« La présence de ces dépôts représente une menace sérieuse et dangereuse pour la vie des citoyens, qui n’appartiennent à aucune personne, groupe, parti ou organisation », a poursuivi al-Rahi.

Il a donc appelé les autorités à «retirer ces armes et explosifs afin que les citoyens puissent se sentir en sécurité, au moins à l’intérieur de leurs maisons».

C’est clairement un coup au Hezbollah, mais sans mentionner son nom.

Al-Rahi a provisoirement commencé à critiquer obliquement le Hezbollah au cours des deux derniers mois, avant même l’explosion du port de Beyrouth, après des années de soutien tacite quoique silencieux . 

Cependant, il est toujours explicitement anti-Israélien .

Les Libanais sont devenus plus courageux dans leur position anti-Hezbollah, avec des effigies de Hassan Nasrallah ouvertement accrochées pendant les manifestations – ce que le Hezbollah n’aurait jamais permis dans le passé, mais il est trop effrayé pour s’arrêter maintenant.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News