President Trump at the Israel Museum. Jerusalem May 23, 2017 President Trump at the Israel Museum. Jerusalem May 23, 2017

Jérusalem restera une ville unie dans le cadre du plan de paix proposé par le président américain Donald Trump, a rapporté lundi le Liban, affilié au Hezbollah, Al-Mayadeen.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Selon ce projet, l’Autorité palestinienne, le Hamas et Israël concluront un accord trilatéral établissant un «nouvel» État palestinien en Cisjordanie et à Gaza. Les blocs de colonies continueront de faire partie d’Israël.

Alors qu’Israël contrôlera la majeure partie de Jérusalem, il y aura des responsabilités partagées avec la Cisjordanie et Gaza, selon les rapports non confirmés. Quant aux résidents arabes, ils deviendront citoyens du nouvel État palestinien.

La ville sera sous la juridiction de la municipalité de Jérusalem, mais le nouvel État palestinien devrait payer des impôts à Israël au nom de ses résidents dans la ville.

🟦 ANNONCE 🟦

Les États-Unis n’ont pas encore confirmé le rapport, et comme la plupart des nouvelles qui émergent sur le plan de paix très attendu, toute nouvelle fuite devrait être prise avec un grain de sel.

Bien sûr, les nombreux monuments religieux sacrés pour les trois religions abrahamiques à Jérusalem ont rendu l’élaboration d’un tel plan un défi. Le plan de paix Trump s’attaquera à ce problème épineux en désignant la mosquée Al-Aqsa sous l’autorité arabe saoudienne et en la retirant du contrôle jordanien. Aucun changement n’est prévu pour les autres lieux saints.

Quant à l’achat de maisons, les Arabes devront acheter des maisons dans les quartiers arabes et les Juifs devront faire de même chez les Juifs.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News