À l’exception des accords spectaculaires de dernière minute, la vingt-deuxième législature de la Knesset se dispersera mercredi à minuit, envoyant Israël à un troisième tour d’élections sans précédent dans les 12 mois.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La période menant à cette situation comporte plusieurs étapes et scénarios possibles.

Conformément à la Loi fondamentale: les élections à la Knesset en Israël ont lieu 90 jours après sa dispersion. Le vote a généralement lieu le premier ou le troisième mardi de chaque mois.

La loi autorise cependant la Knesset à avancer la date des élections à une date antérieure, si une majorité de 61 députés votent pour.

🟦 ANNONCE 🟦

Le Likoud et le Parti bleu et blanc ont convenu mardi que s’ils se déroulaient, les élections auraient lieu le 2 mars, qui est un lundi, mais la loi permet de changer la journée si elle coïncide avec une fête nationale ou un événement important. Le 3 mars est le jour de la commémoration d’Israël pour les soldats tombés au combat dont le lieu de sépulture est inconnu.

Entre-temps, la commission de règlement de la Knesset a approuvé mercredi matin la présentation rapide du projet de loi pour déclencher des élections en fin de journée.

La législation a trois lectures en plénière comme tous les autres projets de loi. Après la première lecture, le projet de loi revient à la commission pour un examen plus approfondi et sera renvoyé à la Knesset pour les deux dernières lectures, le même jour.

Après le troisième vote final, la Knesset se dispersera jusqu’après les élections.

En pratique, la période de campagne commencera jeudi matin.

Pendant toute cette période, le gouvernement provisoire restera au pouvoir, tout comme l’actuel député.

Les comités de la Knesset ne se réuniront pas pendant cette période (bien qu’aucun n’ait été formé en raison de la situation politique), et de nouvelles lois ou initiatives ne seront pas discutées.

Un scénario possible qui pourrait se produire mercredi est que le Premier ministre Benjamin Netanyahu ou le chef du Parti bleu et blanc, Benny Gantz, ont réussi à rassembler 61 députés pour soutenir encore 14 jours pour essayer de former un gouvernement de coalition.

Un tel scénario ne promet pas qu’un gouvernement sera formé, mais il laisse plus de temps pour faire plus de tentatives.

Un autre scénario possible est qu’un certain type de régime gouvernemental soit convenu, entraînant une nouvelle période de 14 jours pour négocier les accords nécessaires concernant les postes ministériels, les fonctions parlementaires et exécutives et d’autres termes de l’accord de coalition.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News