Israël n’a pas conditionné l’amélioration des relations avec la Turquie à ce que la Turquie cesse d’héberger des cellules terroristes du Hamas, a déclaré mardi soir une source diplomatique de haut rang.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« Nous n’avons mis aucune condition », a déclaré la source. « Certes, dans un processus de rapprochement très prudent, il y a des gestes ici et là. »

Il a noté que « nous constatons une augmentation des activités antiterroristes turques sur son territoire ».

Israël « travaille très attentivement sur cette question », a ajouté la source diplomatique de haut rang.

Ces remarques interviennent alors que de hauts responsables turcs ont rencontré leurs homologues en Israël mercredi, avant la rencontre prévue du président Isaac Herzog avec le président turc Recep Tayyip Erdogan le mois prochain.

Le vice-ministre turc des Affaires étrangères, Sedat Önal, et Ibrahim Kalin, conseiller principal et porte-parole d’Erdogan, ont conduit une délégation d’Ankara à Jérusalem.

Ils devaient rencontrer mercredi le directeur général du ministère des Affaires étrangères Alon Ushpiz, le directeur général de la résidence du président Eyal Shviki et d’autres hauts responsables des deux bureaux.

Cette visite intervient après qu’Ushpiz se soit rendu en Turquie en décembre dernier pour discuter de la visite de Herzog et de l’amélioration des relations entre Ankara et Jérusalem.

Plus tôt ce mois-ci, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré qu’Israël procédait avec prudence face aux propositions d’Erdogan.

« Les choses se passent très lentement et progressivement », a-t-il déclaré, ajoutant que le voyage de Herzog à Ankara était entièrement coordonné avec lui.

Des sources israéliennes ont souligné que l’amélioration des relations avec la Turquie ne se fera pas au détriment des liens étroits qu’Israël a développés avec la Grèce et Chypre ces dernières années. Herzog doit se rendre à Athènes et à Nicosie dans les deux prochaines semaines, avant sa rencontre avec Erdogan.

Erdogan a commencé à exprimer son ouverture à l’amélioration des relations avec Israël l’année dernière. Le changement de politique de la Turquie pourrait être lié à son économie en déclin et à son isolement diplomatique croissant, qu’elle a cherché à résoudre, notamment par un rapprochement avec les Émirats arabes unis.

Dans le même temps, en plus d’héberger des terroristes du Hamas, Erdogan a accusé Israël de tuer intentionnellement des enfants palestiniens, et des séries télévisées antisémites ont été diffusées par les médias contrôlés par l’État. Le mois dernier, le ministère turc des Affaires étrangères a critiqué Israël pour avoir expulsé des Palestiniens qui avaient illégalement construit leurs maisons et leurs entreprises sur des terres publiques, et le ministère turc des Affaires religieuses a organisé un « symposium visant à sensibiliser au conflit à Jérusalem » et à la mosquée al-Aqsa. ”.

Les tensions entre Israël et la Turquie ont commencé en 2008, lorsque le Premier ministre Ehud Olmert a rencontré Erdogan et a lancé quelques jours plus tard l’opération Plomb durci dans la bande de Gaza. Ils ont atteint leur apogée en 2010, lorsque la Fondation d’aide humanitaire (IHH) liée à Erdogan a envoyé le navire Mavi Marmara pour briser le blocus naval de Tsahal sur Gaza, armant certaines des personnes à bord. Les commandos navals de Tsahal ont arrêté le navire, ont affronté les membres de l’IHH à bord et en ont tué neuf.

Israël et la Turquie ont maintenu des relations diplomatiques après l’incident, renommant même des ambassadeurs en 2016. Mais deux ans plus tard, Ankara a expulsé l’ambassadeur d’Israël en raison de la réponse de Tsahal aux troubles à la frontière de Gaza.

 

Je rappelle à tous les lecteurs qu’il y a trois sites liés à la société d'informations de défense d'Israel de la société reconnue Alyaexpress-News 1) Le site Infos Israel News avec le lien Telegram à partager : Lien Telegram à partager : https://t.me/infoisraelnews Lien du site Infos Israel à partager : https://infos-israel.news/
  2) Le site RAK BE ISRAEL pour les infos liées à toutes les bonnes nouvelles en Israel, pas forcément que la guerre et les attentats, mais aussi les nouvelles decouvertes technologiques, medicales, écologiques, ...et les bons conseils pour nos olim de France ! Lien du site Rak Be Israel à partager : https://rakbeisrael.buzz/
  3) Le site CQVC est plus dans la recherche, les analyses, et les preuves que l'Autorité palestinienne n'a jamais vraiment existé...de quoi vous defendre sur les groupes anti-sionistes, à mort les fakes news ! Lien du site à partager : https://cqvc.online/
  4) Rendez vous aussi sur le site de la société Alyaexpress-News qui réunit les infos de tous nos sites en même temps : Lien du site à partager : https://alyaexpress-news.com/
  5) Et le site Ougasheli pour ceux qui aiment la pâtisserie et la cuisine juive , des recettes qui sont illustrées et expliquées par Sabrina qui est une amoureuse de la bonne cuisine et la pâtisserie fine … Lien du site à partager : https://ougasheli.com/
  6) N'oubliez pas de faire votre shopping sioniste sur Israel Chrono : produits de la mer morte, produits judaïques, cadeaux Bar et Bat Mitsva .....et plein de nouveaux produits chaque jour à des prix imbattables ! Lien du site à partager : https://israelchrono.com/
  7 ) Cependant nous pensons aussi à nos lecteurs qui veulent se faire connaitre et qui auront la possibilité sur ce groupe d'Alya de 3600 personnes dont nous sommes administrateurs de poster un lien pour votre publicité afin de vous aider dans votre parnassa et votre alya ( les liens des groupes télégram sont interdits) Lien du groupe Alya sans langue de bois : https://www.facebook.com/groups/746330378765450 Partagez nos liens , c'est la seule chose que nous vous demandons en retour, nous ne demandons pas d'argent , pas de conditions , juste partager !