Selon le site Naharnet:

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.
Quinze soldats israéliens ont ouvert dimanche la porte frontière à al-Wazzani et ont parcouru la zone faisant face aux parcs, a rapporté l’agence nationale de presse libanaise.
«Avant leur retrait, ils ont saisi sept vaches», a ajouté l’agence.
Le Liban accuse l’armée israélienne d’avoir ouvert une clôture, volé sept vaches et les avoir amenées en Israël.
Cela a-t-il un sens ? Uniquement aux personnes déjà prédisposées à l’antisémitisme, qui considèrent tous les Juifs comme des voleurs.
Certains Libanais se sont moqués des nouvelles absurdes, créant même un hashtag #freethecows.
Heureusement, le Liban a encore quelques sources d’information indépendantes. Le Daily Star Lebanon conteste la version officielle des événements:
Une petite force israélienne a passé au peigne fin une zone frontalière avec le Liban tôt dimanche, saisissant sept vaches qui s’étaient égarées en Israël , a déclaré une source de sécurité libanaise.
La source a déclaré que 15 soldats israéliens ont fouillé une zone faisant face à des parcs et des restaurants sur la rivière Wazani au sud du Liban. Les soldats ne sont pas entrés au Liban, mais en reculant, ils ont saisi sept vaches qui semblaient s’être égarées à travers la frontière alors qu’elles paissaient dans la région.
Le sort des vaches n’était pas immédiatement clair.

Peut-être que les sept vaches représentent sept années d’abondance.

Israël finit toujours par rendre le bétail qui traverse, mais ils ont une réelle préoccupation pour les fous du Hezbollah qui piégent des animaux – ce que les Palestiniens ont fait à plusieurs reprises.


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News