Les cigales (Magicicada septendecim) sont des insectes dont le cycle de vie est très particulier, ce qui peut, à certains égards, être comparé à la ré-émergence de l’antisémitisme dans l’histoire de l’humanité. Cela peut servir d’analogie ou de métaphore utile.

Tous les 17 ans, les cigales émergent massivement et simultanément dans le nord-est des États-Unis et au Canada. L’objectif est de «créer» une surabondance peu fréquente d’aliments qui dépasse de loin les besoins de leurs prédateurs. C’est-à-dire que ces insectes ressemblant à des acridiens submergent l’appétit du prédateur. Ils sacrifient certaines de leurs semblables pour que beaucoup d’autres puissent survivre, s’accoupler et continuer l’espèce au fil du temps.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Cette stratégie, a expliqué le biologiste Stephen Jay Gould, est connue sous le nom de «satiété des prédateurs». Pour qu’elle soit efficace, l’émergence soudaine de l’espèce doit se produire au même moment et pour une très courte période seulement.

De plus, leur émergence soudaine doit se produire après de longues périodes d’inactivité.

La brillante idée derrière la «satiété des prédateurs» est que le prédateur, dont le cycle de vie est plus court que celui de la cigale, ne peut ni prédire avec précision ni se souvenir de l’apparition des insectes et ajuster ainsi son propre cycle de vie à celui de cette source de nourriture particulière.

On peut donc dire que la méthode de survie des cigales cherche «l’oubli» de l’apparition de son espèce.

L’Homo sapiens utilise une méthode similaire. Mais pas comme une stratégie de survie; au contraire, les humains l’utilisent comme stratégie d’agression. L’émergence soudaine d’hostilité de groupe permet aux membres du groupe d’échapper à la responsabilité personnelle. L’agression massive permet aux individus de satisfaire leurs pulsions ataviques de harceler et d’intimider. Et ainsi, pendant un temps bref et imprévisible, cette explosion accablante d’hostilité de groupe permet à l’individu de s’en tirer avec des crimes impensables.

Et s’en tirer avec des crimes impensables est l’histoire de l’antisémitisme. Comme dans le cas de la «satiété des prédateurs», l’antisémitisme implique la dissimulation ou une permanence quasi-léthargique pour des périodes de temps variables.

Ainsi, de temps en temps, lorsque les souvenirs d’antisémitisme ont expiré, un nombre important d’antisémites cachés, presque comme s’il y avait eu un accord global, s’est soudainement tourné vers la pratique ouverte de leur ancienne haine, comme s’il s’agissait d’un éclatement soudain de la cigale.

Le mépris est transformé en une sorte de commandement; l’imbécillité la plus inquiétante, en une vertu. Pendant ce temps, la grande majorité de l’humanité ne fait que regarder comment se reproduit cet essaim de haine. En fait, plus d’un de ces «observateurs» est heureux d’apporter son aide pour écraser le Juif, qui est invariablement décrit comme une sorte de prédateur.

De cette manière, l’antisémitisme grandit, inondant l’environnement, écrasant, assommant le «prédateur» – c’est-à-dire la raison, l’empathie, la solidarité – au point d’indifférence . Cela garantit la perpétuation de l’antisémitisme et son «impunité» momentanée d’agir. Lorsque la honte éventuelle s’imposera, la haine enterrera à nouveau son corps notoire dans la foule, où elle restera jusqu’au prochain épisode.

Mais contrairement aux prédateurs des cigales, les Juifs sont des pratiquants de longue date de ce que nous appelons l’histoire. C’est-à-dire que nous enregistrons, entre autres faits, les manifestations de l’antisémitisme. Mais même ainsi, chaque fois qu’il commence à montrer son visage mal déguisé sous une prétendue nouveauté, la réaction générale est celle de la surprise et de la minimisation (voire du mépris total): ce ne sont que des opinions, des erreurs, une inconscience. Ensuite, lorsque l’émergence est devenue trop avancée, elle surmonte l’étonnement et la tentative maigre de justification de l’impossibilité d’identifier ce qui était autrement évident.

Cet article a été publié en espagnol dans La Opinión

Le copié collé pour les sites et blogs est interdit, contactez nous en cas de besoin : [email protected]

Abonnez vous à notre Newsletter à Infos-Israel.News

IMPORTANT :

Nous subissons actuellement une censure abusive de notre Page Facebook . Par sécurité nous avons mis en ligne une autre Page de secours, veuillez la liker et la faire connaitre à vos amis et proches au cas ou l'actuelle sera fermée.

Nous respectons les droits d'auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d'auteur sur nos photographies. Si vous avez identifié une photo sur laquelle vous possédez des droits, vous pouvez nous contacter et demander de cesser d'utiliser l'adresse e-mail: [email protected]

infos israel sos netivot cqvc israelchrono rakbeisrael

Pour accéder à tous nos sites sur un SEUL site, rendez vous sur Alyaexpress-News.com !