Le ministre du Tourisme, Yariv Levin (Likoud), a envoyé une lettre de colère au représentant de l’Union européenne (UE) en Israël suite à l’article d’Arutz Sheva sur les tentatives de l’UE et du New Israel Fund pour financer une conférence contre la création d’un téléphérique qui dessert la vieille ville de Jérusalem.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

« J’ai été surpris de voir que l’Union européenne est impliquée dans la conférence et la soutient », a écrit Levin dans une lettre publiée par Yediot Aharonot. « C’est une ingérence grave et inacceptable dans les affaires intérieures d’Israël et ses décisions souveraines. »

«Est-ce que l’un des pays de l’Union européenne accepterait de permettre à un autre pays de s’impliquer dans un problème comme celui-ci ? Le soutien de l’UE à la conférence n’est rien d’autre qu’une preuve claire de sa superficialité, des préjugés et de l’adoption unilatérale de positions extrémistes qui cherchent à nuire non seulement à la souveraineté de l’État d’Israël et de ses citoyens, mais aussi à l’expérience offerte à les touristes de toutes religions et nationalités qui viennent à Jérusalem.

«Le fait que, outre l’Union européenne, la conférence soit parrainée par le New Israel Fund de l’extrême gauche parle également de son contenu et de son caractère. J’espère qu’il agira immédiatement pour retirer le soutien de l’Union européenne à la conférence et que l’Union européenne cessera de s’immiscer dans les affaires intérieures d’Israël. »

🟦 ANNONCE 🟦

La conférence est prévue pour jeudi et est organisée par l’organisation Emek Shaveh et les sources de l’Autorité palestinienne, et parrainée par l’Union européenne et le New Israel Fund.

Le mois dernier, les archéologues d’Emek Shaveh ont fait appel à la Cour suprême d’Israël contre le téléphérique prévu du Mur occidental, affirmant que le gouvernement temporaire actuel n’est pas qualifié pour approuver sa construction.

Le téléphérique, approuvé par la Commission du logement de la Knesset en novembre, vise à résoudre le problème d’accessibilité de la partie sud-est de la vieille ville (le Western Wall Square, la Porte du fumier et la ville de David). Il s’adressera aux voyageurs, aux résidents et aux touristes.

Le gouvernement israélien a approuvé la première phase du projet en 2017, avec un budget de 15 millions de shekels (4,21 millions de dollars) du ministère du Tourisme. Par la suite, le gouvernement a approuvé l’investissement supplémentaire du budget 2018-2020.



IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News