En organisant une manifestation politique dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa, les Palestiniens non seulement profanent le caractère sacré du site, mais envoient également un avertissement aux citoyens des Émirats arabes unis de ne pas visiter Jérusalem ou la mosquée, comme beaucoup espéraient apparemment le faire.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

La déclaration conjointe des États-Unis, d’Israël et des Émirats arabes unis du 13 août souligne que, selon la vision pour la paix du président Donald J. Trump, «tous les musulmans qui viennent en paix peuvent visiter et prier à la mosquée Al-Aqsa et à Jérusalem et d’autres lieux saints devraient rester ouverts aux adorateurs pacifiques de toutes confessions. « 

Cet avertissement montre que les Palestiniens croient avoir un contrôle exclusif sur le troisième site sacré de l’Islam et sont libres de décider qui peut visiter le site et qui ne le peut pas. Le moment est donc venu pour les Arabes et les musulmans d’intervenir pour exiger la fin de l’hégémonie palestinienne sur la mosquée Al-Aqsa et d’autres lieux saints de Jérusalem.

En déclarant la guerre aux EAU, les dirigeants palestiniens ont choisi de s’aligner sur ceux qui cherchent l’élimination d’Israël: l’Iran, le Hamas, le Jihad islamique palestinien et le Hezbollah. Les dirigeants palestiniens ont de nouveau démontré leur détermination à agir contre les intérêts de leur propre peuple, qui aurait pu bénéficier de l’accord EAU-Israël en recherchant une aide financière des pays arabes et des emplois dans les États du Golfe.

🟦 ANNONCE 🟦


IMPORTANT : Le fil d'actualité Facebook est sélectif depuis quelques semaines. Pour voir nos articles sur votre fil d'actualité : 1 - Allez sur "Favoris" à gauche du fil d'actualités. 2 - Gérer vos favoris en choisissant Sabrina Netivot ou notre Page Infos Israel News