Téhéran a décidé d »inciter les Arabes contre Israël mais cette fois ci nous sommes à la limite de l’imbecilité et de l’humour.

Du Téhéran Times : 

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

Le Daily Telegraph a accusé l’Iran de mener des activités dévastatrices en Afrique, tandis que Washington, Riyad et Tel-Aviv continuent de piller le riche continent africain à l’ombre des médias occultés. Il faudrait accorder beaucoup d’attention au rôle d’Israël dans cette campagne.

Il y a environ six décennies, Golda Meir a mis l’accent sur le continent africain, conformément aux intérêts d’Israël. En conséquence, les officiers du Mossad ont été disséminés à travers le continent sous la forme d’une tumeur cancéreuse, ce qui a permis aux États-Unis de trouver un autre partenaire dans leurs efforts pour piller les richesses africaines. Maintenant, l’Éthiopie, le Soudan et le Kenya sont importants pour Tel Aviv en termes de localisation géographique et stratégique.

Situés dans la Corne de l’Afrique, ces pays donnent sur l’Arabie saoudite, l’Égypte et le Yémen. En tout état de cause, Israël a de nouveaux projets d’ingérence dans les affaires intérieures de l’Afrique.

Israël est maintenant confronté à une crise de l’eau. La lueur des eaux du Nil rend les yeux du régime sioniste avides d’Égypte. Israël s’efforce d’élargir son influence dans la Corne de l’Afrique afin de prendre pied à l’entrée de la mer Rouge.

Sans aucun doute, dans un proche avenir, des documents seront publiés sur le soutien apporté par les États-Unis et d’autres pays occidentaux à Tel-Aviv dans son pillage des Africains. Au-delà de cela, l’intervention de la France, de la Grande-Bretagne et de certains autres pays européens du nord et de certaines régions de l’Afrique se poursuit sans relâche, à l’instar des siècles passés.

Plutôt que de voler de l’eau à des pays arabes, Israël envisage de fournir de l’eau à la Jordanie. Un pipeline sera construit pour acheminer de l’eau dessalée de la Méditerranée vers la mer de Galilée (lac Kinneret) à laquelle la Jordanie aura accès. La moitié de l’eau domestique israélienne est maintenant fournie soit par le dessalement, soit par les eaux usées traitées, et le pourcentage augmente chaque année.

Israël n’est pas sur le point de prendre de l’eau du Nil, même s’il pourrait trouver un moyen de le faire.

L’article s’intitule ‘Un complot qui échouera’, ce qui signifie que quand on voit dans quelques années qu’Israël n’a pas volé d’eau du Nil, les médias iraniens peuvent dire qu’ils ont aidé à déjouer le plan inexistant.

Peut-être plus amusante est la carte qui accompagnait l’article du Téhéran Times: elle inclut Israël….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here