Un autre Sampson aveuglé à Gaza…

Bravo à Pallywood, ou plutôt à Gazallywood, ce merveilleux mélange de séquences vidéo trompeuses, de faussetés, de falsifications et de fraudes qui compose si bien ce que les médias occidentaux relatent comme se passe la vie à Gaza. La dernière offre a été apportée en Australie par Todd Sampson, co-créateur de Earth Hour et animateur de Body Hack sur Channel 10, qui a été réalisé grâce à un financement généreux de contribuables sans méfiance.

Soyez le premier informé - Rejoignez notre page Facebook.

M. Sampson a déclaré avoir été assisté par la seule femme fixatrice à Gaza et que depuis que Samson était tombé amoureux de Dalilah et que les Philistins l’avaient aveuglé, personne n’a-t-il été aussi aveugle sur les manigances palestiniennes à Gaza.

Sampson a expliqué que sa mission initiale était de documenter la vie des médecins à Gaza, mais une fois qu’il a rencontré son réparateur, il a fini par créer autre chose. Quoi ? De la propagande du Hamas.

«Body Hack n’est pas un spectacle politique, nous ne sommes pas ici pour prendre parti», dit Sampson avec un peu de fourberie, puisqu’il n’a même pas essayé de présenter deux côtés de l’histoire. Il a passé trois semaines à tourner à Gaza et rien en Israël. Alors qu’il passe d’une «manifestation» meurtrière à l’autre, il est toujours surpris de constater que lui et ses responsables du Hamas se font tirer dessus alors qu’ils accusent des soldats et des marins israéliens.

«Cela commence à me sentir comme une forme maladroite de pratique de la cible», gémit-il, comme s’il pensait que tout cela est un jeu méchant auquel les Israéliens jouent. « C’est vraiment difficile de ne pas prendre parti, alors qu’un côté vous tire dessus », annonce-t-il.

Eh bien, quelle surprise ! C’est ce que ressentent aussi les Israéliens!

Depuis que le Hamas a pris le pouvoir à Gaza, en 2006, des civils israéliens ont été bombardés de roquettes et d’obus de mortiers. Plus de 600 ont été licenciés en mai de cette année et plus de 20 000 ont été licenciés contre Israël depuis 2001. Sampson ne couvre pas cela. Il ne s’intéresse qu’à la douleur palestinienne.

«Ne pas montrer ce que nous avons montré reviendrait à omettre la vérité», dit-il, mais ce sont ses péchés d’omission qui déforment la réalité. Il parle d’Israël en train de bombarder une école sans expliquer que les armes du Hamas y étaient cachées ou d’aplanir des immeubles d’habitation sans expliquer que le Hamas tire des armes dans des zones très peuplées pour utiliser des civils comme boucliers humains.

Il n’est pas question que le Hamas détourne des millions de dollars d’aide internationale dans la construction de tunnels pour permettre à des terroristes de s’infiltrer en Israël.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here